Qui suis-je ?

Né au courant du printemps de l’année 1992, j’ai passé toute mon enfance sur les flancs de la colline du Mont-Valérien, au sein d’une résidence de logements sociaux. J’ai pu grandir et apprendre tellement de choses en particulier sur les bancs de l’école Romain Rolland et du collège Les Chenevreux, sans oublier ceux de l’université Paris X – Nanterre La Défense, où j’ai étudié, avec passion, le droit et les sciences politiques, durant trois années.

 

Issue d’une famille ouvrière, installée à Nanterre depuis plus de 5 générations ; mon arrière grand-père tenait, d’ailleurs, la cordonnerie du cœur de ville, face à l’église Sainte-Geneviève. Mes origines familiales sont diverses et variées, allant de l’ancienne famille royale de notre pays à des familles paysannes en province.

 

Très tôt, je constate l’état de notre commune, et notamment du quartier du Plateau – Mont-Valérien, qui se détériore à tous niveaux (habitat, cadre de vie, commerces, urbanisme…) et était laissé à l’abandon par la municipalité.

 

C’est une des raisons essentielles pour lesquelles j’ai décidé de m’engager, à l’aube de mes 16 ans, dans le milieu associatif puis, à ma majorité, en politique. Je veux améliorer les choses, exploiter au mieux le potentiel de Nanterre et faire de cette ville, notre ville, un endroit où il fait bon vivre.

 

Ayant vu, durant toute mon éducation, mes parents se lever, chaque matin, pour aller travailler durement afin de nous élever, ma sœur et moi-même, dans la meilleure des formes, et, cela sans aucune aide extérieur, ni de l’État, ni de la ville. Je veux ainsi que chaque nanterrien trouve sa place dans la cité et que la ville les aide, en fonction de leurs moyens, en leur rendant leurs conditions de vie plus agréables et meilleures.

 

Venant d’une famille de plusieurs anciens élus locaux, j’ai toujours vu et compris la politique comme étant le moyen d’aider ses concitoyens et de leur offrir le meilleur cadre de vie possible. J’y ai d’ailleurs pris gout au collège, durant ma classe de 3ème, en 2007, année électorale forte avec la première élection de Nicolas SARKOZY à la Présidence de la République, puis, ensuite, au lycée, où j’ai eu l’honneur de représenter, à plusieurs reprises, mes camarades, en qualité de délégué de classe.

 

Nous devons être fiers de notre ville, nous devons nous donner une multitude de raison d’être fière de Nanterre, ce qui n’est malheureusement pas le cas aujourd’hui.

 

En 2009, après plusieurs années de bénévolat, au sein d’une autre structure associative, au sein de ma résidence, je fonde ma première association, avec quelques amis, avec pour but la défense du cadre de vie des villes du Mont-Valérien. Quelques années plus tard, en 2012, je continu mon expérience associative en fondant, avec d’autres amis, une nouvelle association ayant un but différent de la première : la lutte contre le racisme et les discriminations. A côté, au niveau politique, après un travail de militant acharné, je deviens responsable des Jeunes UMP de Nanterre et adjoint de la responsable UMP de la ville, poste que j’occuperais jusqu’en septembre 2014. Sans oublier, ma première élection, en janvier 2013, en tant que Conseiller Régional jeune d’Ile de France où je me suis battu, durant 5 ans, pour faire entendre la voix des jeunes franciliens auprès des élus régionaux dans de nombreux domaines (transports, logement, santé, éducation…).

 

En mars 2014, je deviens le troisième membre de ma famille à rentrer au conseil municipal de Nanterre et y suis élu Conseiller Municipal de la ville sur la liste « Nanterre pour Chacun« , liste ayant réuni 30 % des suffrages ; j’ai d’ailleurs honneur d’être le benjamin de l’hémicycle municipal. En septembre de la même année, Christian DUPUY (maire de Suresnes) et Camille BEDIN (conseillère municipale de Nanterre) m’offre la fonction de responsable de l’UMP Nanterre. Responsabilité que je quitte, pour des questions de cumul de fonctions, à la fin de l’année 2015.

 

Dans la continuité de mon action associative au sein d’un sujet qui me tient particulièrement à cœur, je fonde et préside, le 12 juin 2014, une association de défense des locataires sur la ville de Nanterre, l' »UNLI Nanterre », et y deviens, quelques mois après, administrateur national et départemental. L’UNLI Nanterre est devenue, fin 2014, la deuxième association de locataires de la ville de Nanterre.

 

Au début de l’année 2015 et suite à mes nombreuses actions, le Préfet des Hauts-de-Seine me fait tenir, au nom de la République Française, une lettre de félicitation ; lettre remerciant mes 9 années d’engagements associatifs et bénévoles.

 

Le 23 et 30 mars 2015, et après plusieurs mois de campagne de terrain, je me porte à nouveau devant les urnes, en mon nom propre cette fois-ci, en tant que candidat à l’élection départementale, sur le canton Nanterre 1, en rassemblant le centre et la droite nanterrienne (du MoDem à l’UMP). Avec ma binôme, Lorraine REGIS, nous avons ainsi pu mettre, pour la première fois, depuis de nombreuses années, le maire actuel de Nanterre en ballotage ; au second tour, je réuni presque 40 % des voix, soit le meilleur score pour un candidat de centre et de droite sur la ville depuis 2001 !

 

Au courant de l’automne 2016, étant contre le principe des primaires ouvertes de la droite et du centre et des vieilles pratiques politiciennes, je quitte ma famille politique « Les Républicains », après 10 ans de militantisme au sein de cette dernière.

 

Le 20 mai 2017, je suis élu secrétaire départemental adjoint de l' »UNLI des Hauts-de-Seine », par les adhérents altoséquanais de la première association de locataires du département.

 

Au cours de l’été 2018, après réflexion personnelle et observations de la politique nationale et du gouvernement, j’annonce mon ralliement au parti politique du centre et de droite, l’UDI (Union des Démocrates Indépendants).

 

En mars 2019, le conseil régional d’Île-de-France me nomme administrateur suppléant du lycée Louise Michel afin de le représenter au sein de l’établissement.

 

Début juin de la même année, je fonde l’union régionale de l' »UNLI en Île-de-France » et j’en prends la fonction de vice-président délégué. Cette structure a pour mission de faire le lien entre l’union nationale et les unions départementales franciliennes, ainsi que de faire implanter de nouvelles associations locales sur le territoire.

 

Je suis à votre entière disposition afin de vous aider !

 

  • 27 ans
  • Collaborateur au sein d’un cabinet ministériel
  • Adhérent de l’UDI

 

Fonctions électives :

  • Conseiller Municipal de Nanterre, depuis 2014
  • Membre de la commission consultative des services publics locaux de Nanterre
  • Administrateur du lycée Claude Chappe, représentant la ville de Nanterre
  • Administrateur suppléant du lycée Louise Michel, représentant la région Île-de-France
  • Administrateur de l’Office public HLM de Nanterre (2014 – 2018)
  • Administrateur des lycées Joliot-Curie et Paul Langevin (2014 – 2017)
  • Administrateur suppléant du collège Les Chenevreux (2014 – 2016)
  • Conseiller Régional des Jeunes d’Ile de France (2013 – 2018)

 

Fonctions politiques :

  • Candidat à l’élection départementale sur le canton Nanterre 1 en mars 2015 (presque 40 % au 2nd tour face au maire de Nanterre sortant)
  • Secrétaire général du rassemblement de l’opposition municipale, Nanterre Ensemble (2012 – 2017)
  • Responsable de l’UMP puis des Républicains de Nanterre (2014 – 2015)
  • Responsable adjoint de l’UMP Nanterre et des Jeunes UMP Nanterre (2011 – 2014)
  • Délégué Jeunes UMP des Hauts-de-Seine en charge des tractages (2012 – 2014)
  • Directeur de Campagne de Camille BEDIN aux élections municipales de Nanterre en mars 2014 (2013 – 2014)

 

Fonctions associatives :

  • Membre de la commission départementale de conciliation des Hauts-de-Seine (représentant l’association UNLI 92)
  • Membre de conseils de concertation locative au sein de plusieurs bailleurs franciliens (représentant l’association UNLI)
  • Président de l’Union Nationale des Locataires Indépendants de Nanterre (2014 – )
  • Vice-président régional délégué de l’Union Nationale des Locataires Indépendants d’Île-de-France (2019 – )
  • Secrétaire départemental adjoint de l’Union Nationale des Locataires Indépendants des Hauts-de-Seine (2017 – )
  • Conseiller national de l’Union Nationale des Locataires Indépendants (2014 – )
  • Président de l’Association Anti Communo-Racisme (2012 – 2015)
  • Président de l’Association Vivre au Mont-Valérien (2009 – )

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.